Achat d’intérim : Pour optimiser son recours au travail temporaire, GEODIS fait confiance à DIRECTSKILLS

Depuis 2007, GEODIS a fait le choix d’une stratégie permettant de remettre le flux d’informations dans son sens naturel. L’Entreprise Utilisatrice reprend le contrôle de ses informations : les contrats et les factures sont produites à partir du paramétrage de ses règles, de ses référentiels qui s’imposent de fait aux Entreprises de Travail Temporaire. 

Après 10 ans de collaboration avec DIRECTSKILLS, GEODIS fait un bilan très positif de cette optimisation : 

  • RH : Le respect du cadre légal est sous contrôle et est suivi par chaque région GEODIS 
  • Processus : Il est structuré et structurant pour GEODIS et chez leurs partenaires ETT 
  • Achats : Les conditions négociées sont strictement respectées et la connaissance fine des marges brutes de ses fournisseurs permet à GEODIS de mieux négocier ses accords cadres. 
  • Finance :  Les provisions sont automatiquement enregistrées en comptabilité le 2e jour ouvré de chaque mois.  La disponibilité de chiffres fiables à J+1 permet un contrôle budgétaire fiable. 
  • ROI : 
    • Gains en € , en Heures, 
    • Suppression des erreurs de facturation, 
    • Gains de traitement administratif ( dossier intérimaire, facture, ….). 
    • Gains sur le pilotage qualitatif de ses ETT 

Aujourd’hui, ce sont  1 700 collaborateurs GEODIS : chef de quai, responsable RH, comptable, assistant… répartis sur 230 sites qui utilisent au quotidien la solution DIRECTSKILLS pour optimiser leur relation avec 3 100 Agences de travail temporaire et pour gérer administrativement plusieurs milliers d’intérimaires,  générant plus de 60 000 factures par an. 

La digitalisation du processus intérim, au travers de la solution DIRECTSKILS  est l’un des principaux succès du service « Achats » du groupe GEODIS qui a su impliquer les métiers et les opérationnels sur l’ensemble des entités en France et qui a permis de simplifier, de mettre sous contrôle et d’optimiser le processus administratif de gestion des intérimaires au sein du Groupe. 

La Directrice Achats du groupe GEODIS, Madame Karen Heys, est venu témoigner et échanger sur la mise sous contrôle et l’optimisation du processus de recours au travail temporaire dans le Groupe, lors de la 5e édition du « Meet-up des Achats indirects et Digital », événement annuel de référence pour les professionnels des achats. 

Découvrez en détails le témoignage de GEODIS sur la mise sous contrôle et l’optimisation de son recours à l’intérim

Présentation de Karen HEYS sur la stratégie de reprise de contrôle

et d’optimisation du processus de gestion de l’intérim.

GEODIS, un des leaders mondiaux du transport et de la logistique, emploie plus de 40 300 salariés pour un Chiffre d’affaires de plus de 8 Milliards d’€ à travers 120 pays. La recherche defficacité opérationnelle est un des enjeux majeurs de GEODIS, qui s’engage depuis de nombreuses années dans une démarche d’amélioration continue avec l’objectif d’élever ses standards de service, de réduire les délais d’exécution et de diminuer ses coûts pour optimiser ceux de ses clients. 

La Direction des Achats de GEODIS gère près de 800 Millions d’€ de dépenses dans le monde et mène en permanence une politique de réduction des coûts, de contrôle, de management de la performance des fournisseurs et de digitalisation des processus. L’intérim est un sujet important pour les Achats GEODIS avec un budget de plus de 180 Millions d’€ en France, mais surtout, représentant un enjeu majeur dans son métier pour assurer le bon déroulement de ses prestations et garantir la satisfaction de ses clients. 

Echanges constructifs autour de la gestion de l’intérim : de l’auto-facturation aux coefficients intérim

Echanges autour de l’auto-facturation et du référencement des Entreprises de Travail Temporaire

Echanges autour de la négociation des accords cadres

Echanges autour de la formation et de l’internationalisation de DIRECTSKILLS

Echanges autour des coefficients et du ROI de la solution DIRECTSKILLS

Echanges autour de la différence entre la solution DIRECTSKILLS

et les plateformes de dématérialisation